QUI a placé cette discussion en fin de journée, au lieu de la démarrer en ouverture le matin ?

La séance publique sur la proposition de loi sur la résidence alternée / double résidence administrative s’est soldée par un fiasco hier soir. Il n’a pas été possible d’arriver au vote avant la deadline d’une heure du matin.

Nous allons maintenant devoir attendre plusieurs mois, peut-être jusqu’au 18 mai 2018, avant que la suite des amendements ne soient discutés lors d’une nouvelle scéance.

Il faudra un jour savoir remercier les députés de France Insoumise et des Républicains pour avoir fait tout leur possible pour entraver les espoirs de tous les pères de France qui se sentent exclus aujourd’hui de l'éducation de leurs enfants par un système qui ne fonctionne qu'à sens unique sans respecter les lois existantes. Ils ont fait durer le projet de loi précédent sur l’eau avec des discours et des interventions hors-sujet qui ont duré des heures, puis ont multiplié les motions de rejets et amendements improductifs pour ralentir les débats. Le projet avait le nombre de votants suffisant pour passer, mais les opposants ont joué la montre afin d’empêcher que l’on arrive au vote durant le temps imparti.

Et aussi dire merci à :
  • cette dame du PS qui voit des pères toxiques partout, et qui estime que la RA serait uniquement un moyen pour ceux-ci de continuer leurs violences à chaque transfert d’enfants. Elle s’appelle Madame Lang.
  • Mme Emmanuelle Ménard, qui demande aux pères de savoir « s’effacer devant les besoins de ses enfants ».
  • Madame Boyer, qui ne voit dans les enfants que des enjeux financiers et dans les pères que des sources de violences.
  • Madame Obono qui ne parle que des pertes d’argent pour la mère, caricature les méchants papas qui tuent les gentilles mamans, et a fait exprès de monopoliser la parole et de déposer des procédures multiples et inutiles uniquement pour empêcher que l’on arrive au vote.
Et nous passerons sur celle qui ne comprend pas que le père ex conjoint puisse vouloir savoir où les enfants vont à l’école et comment ils sont élevés, ainsi que celle qui trouve un homme beau uniquement quand il est à genoux pour ses gosses. Nous allons préférer les oublier.

D’une manière générale, le niveau d’illettrisme de nos députés est atterrant quand ils se placent dans l’opposition : ils ne savent pas lire et se perdent dans des procès d’intention qui ferait passer les pires des complotistes pour des amateurs dans la mauvaise foi.

En revanche, tout cela aura permit à certain de montrer un visage que nous espérons porteur d'espoirs.

Merci à Monsieur Bruno Millienne de défendre les pères en parlant des mères pratiquant l’aliénation et réclamant que ceux-ci puissent, au moins, avoir des nouvelles de leurs enfants quand ils vont à l’école. Ce fut le seul.

Merci à Madame Abadie pour revenir sans cesse à la défense du droit de l’enfant à garder le lien avec ses deux parents. Il est possible que le salut des pères viennent de femmes de cette trempe.

Merci au rapporteur et à Madame la ministre qui visiblement ont parfaitement saisi la problématique sous-jacente au partage de la garde. Ne vous arrétez surtout pas : s'il vous plait, allez au bout de vos convictions, et faites vraiment ce que vous avez dit.

Il semblerait que le gouvernement, le groupe Modem et surtout En Marche aient une réflexion sur le sujet qui aille dans le bon sens. Ils ont beaucoup parlé de co-parentalité, et d’égalité entre homme et femme dans la famille. Quelques allusions sur le projet de loi sur la famille nous semblent intéressants, et nous attendons donc celui-ci avec une grande impatience.

Pendant ce temps, nos enfants grandissent, grandissent…

Sans nous…


http://www.sospapa24.com/article/compte-rendu-des-debats-du-30-novembre-sur-la-ra.html,48

01/12/2017 Stef
La triste réalité     Résidence Alternée    
708