Il faut définir une durée maximale pour une procédure de divorce, car aujourd’hui il n’y en a pas.

Cette fin d’étape est indispensable pour permettre aux gens de se reconstruire, mais elle est souvent trop longue à arriver.

Quand le divorce n’est pas prononcé, c’est la situation la plus compliquée pour les enfants.

Pour les individus, cela signifie que durant le temps de la procédure, ils ne peuvent toujours pas investir et vivent toujours sous le régime contracté lors de leur mariage.

Quand le conflit est avéré et qu’il est évident qu’il n’y aura pas de retour possible, il faut permettre aux parents de recommencer leur vie.

Il faut cesser cette interdépendance alors que plus personne n’est d’accord sur rien.

Cette mesure, en plus de réduire le taux de souffrance des personne concernées, pourrait grandement aider à désengorger les tribunaux.

21/06/2017 Thomas
Propositions    
370