Ce qu'il faut surtout éviter, c’est que Madame aille chercher les enfants à l'école puis qu'elle parte avec eux à plusieurs heures de route sans vous dire où elle va, et en vous mettant devant le fait accompli.

Ensuite soyons clairs : dans le cas d'un conflit ouvert, vous allez en baver, et la quasi-totalité du monde entier sera contre vous. Si vous avez la moindre possibilité de trouver un accord ou un arrangement avec votre futur ex-conjointe, alors prenez-le. Soyez intelligent, il s'agit avant tout de préserver vos enfants. Des parents qui se battent, ce sont des enfants qui souffrent et qui iront mal plus tard.

Donc, avant de commencer le combat judiciaire :

Idéalement, tentez de mettre en place la résidence alternée par vous-même. Puis, une fois que vous avez sécurisé et stabilisé l'environnement, tentez de saisir le juge aux affaires familiales le premier. Cela vous donnera l'avantage de pouvoir initier le divorce et de ne pas vous retrouver en défenseur. Et surtout, de pouvoir demander la confirmation de cette résidence alternée en arguant quelle est déjà en place.

Dans tous les cas, il faut avertir l'école et les informer de votre refus de désinscription afin de tenter de sécuriser la localisation des enfants.

Il faut également savoir que le juge aux affaires familiales sera celui de la juridiction du lieu de résidence des enfants au moment où il sera saisi. Le juge aura pour très grandes tendances de laisser les enfants là où ils se trouvent durant le processus de divorce et d'attribution de la garde. Une fois la procédure démarrée, les enfants ne pourront plus (en théorie) changer d'adresse sans son autorisation. Je vous laisse en tirer les conséquences que vous voudrez. Mais attention : une maman qui part avec les enfants chez sa mère, c'est extrêmement commun. Un papa qui fait pareil a une plus grande probabilité de terminer au journal de 20h.

21/06/2017 Stef
Actualités     En cas d'urgences    
453