La triste réalité

État des lieux du secteur

7% d'attribution du droit de garde au père, avec 20% de ceux-ci perdant définitivement le lien avec leur enfant les années suivant la séparation...

Vue d'artiste : Ricky Castillo
Cette caricature illustre les statistiques montrant que les gardes d'enfants sont quasiment constamment attribuées à la maman et presque jamais au père. Or, la loi spécifie que les deux parents ont exactement les mêmes droits. Les statistiques d'attribution de garde devaient donc être de 50%/50% quand les 2 parents en font la demande. Le plus souvent, le papa perd tout pouvoir d'influence sur l’éducation de ses enfants, son rôle se limitant le plus souvent à signer des chèques.

Réponses à nos courriers sur le projet de loi de Monsieur Latombe

Philippe Chassaing, Stella Dupont, Caroline Abadie, Elsa Faucillon, Isabelle Rauch, Cécile Muschotti, Joël Giraud, Guillaume Kasbarian, Olivier Véran, Yves Jégo, Patricia Gallerneau, ... Ils ont répondu. Ce sont des personnes publiques, voici leurs messages.Et Thibault Bazin a carrément cité notre email durant les débats (mais sans le comprendre)

28/11/2017 Stef
Détails La triste réalité     Actualités     Résidence Alternée     1077

statistiques catastrophiques

Dordogne, 19.2% des enfants vivent en résidence alternée. France : Les divorces concernent 200 000 enfants par ans. Sept enfants sur dix (73 %) vivent uniquement chez la mère, moins d’un sur dix (7 %) chez le seul père et moins de deux sur dix (17 %) vivent en résidence alternée. Au global : 50% des papas payent une pension alimentaire. Seul 2% en recoivent.

19/06/2017 Thomas
Détails La triste réalité     Actualités     4376